Des concerts de musique baroque commentés

PRESENTATION & Biographie image

Jean-Christophe Lamacque (violon), Agnès Lamacque (violon), Carole Carrive (violoncelle) et Françoise Depersin (clavecin) se rencontrent lors de leur cycle de spécialisation en musique ancienne et créent en 1999 leur ensemble, dédié au répertoire des pièces en trio de l'époque baroque.

Depuis cette date, ils ont donné de nombreux concerts principalement à Paris et en Île de France. Ils ont été invités, entre autres, aux “Petites nuits de Sceaux”, aux saisons musicales du Goethe Institut et des “Jeudis de la Chapelle royale” au château de Versailles, ainsi qu’au “Festival baroque du Mont-Blanc”.
Amoureux de la musique française, ils défendent la brillante école de violon, à laquelle appartient Quentin le jeune, aux côtés de Guignon, Guillemain, Mondonville ou Leclair, de même que, passionnés de musique italienne, ils réaniment ce répertoire à la virtuosité souvent flamboyante.

Redonnant vie à des pièces parfois oubliées, leur souhait est de rendre cette musique éloquente et touchante pour le public d’aujourd’hui.

Le répertoire de l’Ensemble Quentin le jeune s’enrichit constamment au fil de ses recherches et de ses coups de cœur.

Afin de sensibiliser le public d’aujourd’hui à ce répertoire d’une grande richesse mais parfois méconnu, l’Ensemble Quentin le jeune propose des concerts thématiques commentés.

Quelques titres de concerts :
Virtuosité baroque à l'italienne
Leclair, maître de l’école française de violon
La réunion des goûts
Les caractères du violon, dialogues et passions
France et Italie, hommages et influences
Un voyage à Rome
Folies baroques
Amour et sympathie, violons et violes d'amour au XVIIe siècle
Bach et ses fils
Récréation de musique
Stylus fantasticus : liberté et fantaisie instrumentales
Du Grand Siècle au Siècle des Lumières
Les musiciens de Louis XV, des Menus Plaisirs au Concert Spirituel
L’héritage de François Couperin
Concert pour le Roi-Soleil
Hommage au Grand Dauphin
Le salon de Madame de Pompadour
Un concert chez le Duc d’Orléans
Derniers feux baroques
Dans les salons des princes
La musique de Mesdames de France
Vivaldi, Locatelli e tutti quanti
Un concert à Saint-André-des-Arts
Harmonies et résonances, voyage musical en Allemagne baroque

Jean-Christophe LAMACQUE

violon ou viole d'amour

Agnès LAMACQUE

violon ou viole d'amour

Françoise DEPERSIN

claveciniste

Carole CARRIVE

violoncelliste

Courrier Adhérents image
Ensemble QUENTIN le jeune.
Meudon, le 01/05/2022
ensemblequentinlejeune@gmail.com
0610316570

Chers adhérents et amis
Nous sommes heureux de vous retrouver, après cette trêve estivale qui vous aura apporté, nous l'espérons, détente et soleil (peut-être même un peu trop de chaleur...), pour une nouvelle aventure musicale. Notre saison 2022-2023 s’annonce d’ores et déjà riche et devrait nous permettre de partager de belles harmonies.
En tout premier lieu, nous vous proposons notre traditionnelle assemblée générale musico-gourmande ! Retrouvons-nous donc le samedi 15 octobre prochain chez Agnès et
Jean-Christophe, 4 bis rue Fleury Panckouke à Meudon à partir de 18h
pour le compte-rendu associatif annuel, suivi d'un mini-concert qui offrira, en avant-première, l’écoute de nouvelles sonates que nous interpréterons au cours de nos prochains concerts. Notre assemblée conviviale se poursuivra par la dégustation des mets et boissons que chacun aura concoctés...
Bien entendu votre fidèle adhésion pourra être renouvelée à cette occasion, ou sinon, par le bulletin ci-joint. Pour ceux qui souhaiteraient nous rejoindre, sachez que devenir membre de notre association, comme acheter nos CD, nous permet de donner vie aux projets de l'Ensemble QUENTIN le jeune !
Afin de préparer au mieux cette rencontre conviviale, nous vous remercions de confirmer votre venue avant le 13 octobre auprès d’Agnès au 0610316570 ou par mail : ensemblequentinlejeune@gmail.com.
Le deuxième rendez-vous auquel nous vous convions est le premier concert de ce trimestre, dimanche 20 novembre à 18h30, au Temple protestant de Port Royal, 18
boulevard Arago, Paris 13 (participation libre). Le programme sera consacré à la musique anglaise du 18ème siècle. Au côté de Haendel, figureront deux compositeurs encore méconnus, Arne et
Avison. Ces compositeurs insulaires, anglais ou ayant principalement déroulé leur carrière en Angleterre, ont été, dès le début de ce siècle, inspirés par les différents courants musicaux des nations voisines, en particulier l’Italie. Ces sonates se parent ainsi de couleurs familières, chaleureuses et flatteuses, bien réjouissantes !
En attendant d'avoir le plaisir de vous retrouver, nous vous souhaitons une bonne rentrée. Bien amicalement
Ensemble QUENTIN le jeune.
Quentin le jeune, Sonates en trio de l’œuvre IV et de l’œuvre VIII, collection « Musique à Versailles » Label Et Cetera (première mondiale) 2004, réédition par l’Ensemble en 2014.
Cité à son époque parmi "les fameux Musiciens français qui n'ont pas moins de mérite que les Italiens », Quentin le Jeune se révèle, dans sa musique, un digne émule de Corelli, adaptant au début du XVIIIe siècle avec charme et brio cette nouveauté italienne à qui un brillant avenir sera promis : la sonate en trio. Délicates et gracieuses arias, pièces fuguées et fougueuses, tendres adagios aux touchantes dissonances caractérisent, dans ses pièces, l’art de Quentin le jeune.
3 extraits audios :
Sonate n° 3 , Œuvre VIII :
  • Adagio
  • Aria Gracioso
  • 2è Aria
 
Virtuosité baroque à l’Italienne, pièces de Castello, Corelli, Merula, Locatelli et Vivaldi, 2008.
De Marini à Locatelli, le violon, instrument roi de la musique instrumentale italienne, conquiert ses lettres de noblesse grâce à ses qualités techniques et expressives. Ainsi que l’écrit Giovanni Doni en 1640 : « Entre les mains d’un exécutant habile, le violon représente la douceur du luth, la suavité de la viole, la majesté de la harpe, la force de la trompette, la vivacité du fifre, la tristesse de la flûte, ou le pathétique du cornet ». Associé étroitement à l’essor d’une musique instrumentale, il est capable de rivaliser avec l’expressivité et la souplesse de la voix, peut mener la danse ou se lancer dans l’exploration d'une virtuosité souvent débridée.
3 extraits audios : 
  • Biago Marini - Sonata sopra "la Monica"
  • Pietro Locatelli - Sonata a tre n°9 - 1er mvt
  • Pietro Locatelli - Sonata a tre n°9 - 4e mvt


Le salon de Madame de Pompadour, divertissement et sonates de Guignon, Guillemain, et Mondonville, 2014, disque soutenu par la ville de Meudon.
Comédienne, chanteuse et claveciniste, Madame de Pompadour aimait offrir au roi Louis XV les concerts de son salon de musique ainsi que les spectacles de son “Théâtre des Petits Cabinets”, à Versailles, puis en son château de Bellevue à Meudon. Entourée de nobles amateurs et de musiciens professionnels comme Guillemain ou Mondonville, elle y donnait comédies, tragédies lyriques et ballets.
L’Ensemble QUENTIN le jeune se propose de faire revivre cette école française de violon dont Madame de Pompadour a soutenu l’essor et ainsi de faire résonner, une fois encore, son salon de musique. Le théâtral « Divertissement de symphonies en trio », dédié par Guillemain à la Marquise, est entouré de sonates de Mondonville et Guignon, témoignant de cette réunion des goûts italiens et français que le grand Couperin appelait, quelques décennies auparavant, de ses vœux.
3 extraits audios : 
  •  Louis Gabriel Guillemain – Ouverture
  • Jean Pierre Guignon - Andante 
  • Louis Gabriel Guillemain - Air Gay


Le violon de Madame Adélaïde, sonates de Dauvergne, Guignon et Mathieu, Label Calliope, 2017, disque soutenu par la ville de Meudon, le conseil général des Hauts-de-Seine ainsi que le conseil général des Yvelines.
Au château de Bellevue à Meudon, comme à Versailles, les filles de Louis XV, « Mesdames de France », s’adonnaient à la musique avec « fureur ». Elles avaient appris la composition, pratiquaient de nombreux instruments et ne dédaignaient pas, dans l’intimité des appartements familiaux, tenir leur partie aux côtés des musiciens de la chambre, Madame Adélaïde excellant au violon et Madame Victoire au clavecin.
L’Ensemble QUENTIN le jeune souhaite, dans cet enregistrement, faire revivre leur passion musicale, en interprétant Jean-Pierre Guignon leur maître de violon, Antoine Dauvergne leur professeur de composition ainsi que Julien-Amable Mathieu qui composa pour elles et leur dédicaça ses pièces en trio.
3 extraits audios : 
  • Jean-Pierre Guignon : Allegro 
  • Julien-Amable Mathieu : Largo
  • Antoine Dauvergne : Minuetto

Renommé dès son arrivée en France, Mascitti, compositeur d’origine napolitaine, que les parisiens appellent affectueusement par son prénom « Michel » ou « Miquel », publie à Paris, de 1704 à 1738, l’ensemble de son œuvre. Son succès est tel que le Mercure galant l’associe, en 1713, au glorieux Corelli : « Nous sommes redevables à l’Italie de ces sortes de pieces [les sonates] ; les Corelli, les Albinoni, les Miquels & plusieurs autres ont produit dans ce caractere des pieces qui seront immortelles & où peu de gens peuvent atteindre ».
L’Ensemble Quentin le jeune souhaite ici mettre à l’honneur un compositeur, qui, dans la lignée de Corelli et Vivaldi, participa à cette « fureur italienne » dont la France musicienne fut saisie au début du 18e siècle.
3 extraits audios :
  • Sonate n°7, Œuvre I : Vivace
  • Sonate n°11 , Œuvre IV : Grave 
  • Sonate n°11 , Œuvre IV : Allegro 

Pour commander les CD, prendre contact avec l'association QUENTIN le jeune

Tarifs : 20€ xCD ,  18€ x CD , 16€ à partir de 3 CD avec frais de port offerts

Tarifs préférentiels pour les adhérents de l’association QUENTIN le jeune
Nos CD  image